un peu n'importe quoi

Je suis un bien mauvais écrivain

Il me semble avoir déjà dit qu’un écrivain n’était jamais aussi mauvais que quand il n’écrivait pas. Or, quand on regarde l’activité de ce blogue, on réalise vite que ma productivité n’est pas au rendez-vous. Je suis entré dans une forme d’hiver littéraire, une période de repos plus ou moins longue où l’inspiration fait défaut,… Lire la suite Je suis un bien mauvais écrivain

Publicités
Uncategorized

Requiem pour une église

Un grand vide trône désormais au cœur de mon village. Il faudra s'y faire... Jusqu'à ce 28 mai 2016, Falardeau partageait un point commun avec Paris. Quand on est à Paris, peu importe où l'on se trouve dans la ville, on aperçoit la tour Eiffel. À Falardeau, c'était l'église, le plus haut bâtiment du village,… Lire la suite Requiem pour une église

Blogue-au-thon III

L’émoi des tempêtes

Me voici faisant de moi-même un genre de Mélanie Joly de l’écriture, me remettant à écrire sur ce blogue en promettant un texte par jour, et en faisant le contraire peu de temps après, en me fermant le clapet. Je rouvre ma trappe pour ne pas la fermer, ou du moins pour ne pas l’empêcher… Lire la suite L’émoi des tempêtes

Blogue-au-thon III

J’aime Longueuil

Chaque jeudi soir, le destin me fait sortir de Montréal, le temps d’un approfondissement de connaissances. Je prends la ligne de métro que je ne prends jamais, mais qui a fait partie de mon quotidien lors de mon premier séjour en région montréalaise, d’août 2001 à septembre 2002, avant que j’aille faire jouer des annonces… Lire la suite J’aime Longueuil

Uncategorized

La guerre des tuques à Falardeau (peut-être préface d’un possible roman à venir)

Décembre 1984. C'est un vendredi avant le congé des fêtes. Pas le dernier, mais peut-être l'avant-dernier ou l'autre avant, je ne me souviens pas de ce détail. Toujours est-il que dans la petite école primaire de Saint-David-de-Falardeau, tout le monde se prépare à un événement grandiose qui va les marquer. Pendant que les cours se… Lire la suite La guerre des tuques à Falardeau (peut-être préface d’un possible roman à venir)

Uncategorized

Comment lire Dany Laferrière sans s’en fatiguer

Je n'avais pas prévu consacrer mon premier billet de 2015 à la littérature, mais plutôt sur un truc plus familial et personnel, un hommage du genre de ceux que beaucoup ont aimé sur ce blogue au cours de 2014. Ça attendra finalement... Ça attendra car je viens de faire une de ces lectures dont je… Lire la suite Comment lire Dany Laferrière sans s’en fatiguer

Uncategorized

Vortex polaire et moumounerie collective

Vendredi 23 novembre 1990. J’ai 14 ans et je suis un étudiant de 2e secondaire à l’École secondaire Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord. Chaque matin, je dois me lever vers six heures du matin pour ne pas rater l’autobus qui passe devant chez moi cinquante minutes plus tard. Ce matin-là, il fait froid. Presque comme un matin… Lire la suite Vortex polaire et moumounerie collective