Uncategorized

À toi, Richard! (Altius, Angelus, Airbus)

 Il était huit heures dimanche matin quand un coup de tonnerre me réveilla. La chose ne m'aurait pas étonné si nous avions été en juillet, mais comme nous sommes en plein mois de janvier la chose a de quoi surprendre un peu, mais pas tant que ça. La température était certes douce mais elle commençait… Lire la suite À toi, Richard! (Altius, Angelus, Airbus)

Publicités