un peu n'importe quoi

Un billet

Je serais sans doute un excellent politicien. Au début de la campagne électorale, j’avais promis une série de billets, avec peut-être même des invités. Rien de tout cela ne s’est produit. Après un ou deux billets, lus chacun par six ou sept personnes, j’ai mis fin à l’aventure sans que ça n’émeuve qui que ce soit.

2018 achève et je n’ai pas publié dix textes depuis le début de l’année.

Il fut un temps où j’étais plus prolifique, où je pouvais écrire jusqu’à 30 billets par mois. Tout sortait tout naturellement, presque sans effort. Souvent, c’était n’importe quoi, mais au moins la productivité est au rendez-vous.

Or, en vieillissant, mon autocensure est peut-être devenue trop présente. Fruit de la rectitude politique? Je crois hélas! que oui.

Cependant, ce n’est pas parce que je n’écris pas que ça ne bouillonne pas en dedans. Les idées foisonnent en tout temps, sans arrêt.

Il me faut trouver un moyen pour remettre à sa place cette autocensure qui m’empêche de me réaliser.

Des suggestions? �

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s