Blogue-au-thon III

Il ne me reste plus que l’écriture

Novembre 1987. C’est une soirée au clair de lune à l’aréna de mon village, un soir où l’éclairage de l’aréna est tamisé pour recréer le même effet que si l’on patinait sur un lac un soir de pleine lune. C’était l’époque où Europe et Bon Jovi ravageaient les palmarès mondiaux, où Madonna faisait de la… Lire la suite Il ne me reste plus que l’écriture

Publicités
Blogue-au-thon III

Je n’écris pas assez (Autre texte inspiré de Dany Laferrière)

Samedi après-midi, passé 13 heures. J’ai besoin de me changer les idées et j’ai faim. Je décide d’un coup de tête d’emporter avec moi mon ordinateur portable, puisque j’ai décidé de m’avancer dans mon récit clauderyanesque. Juste avant de quitter mon appartement, un autre coup de tête me fauche l’esprit. J’ai emprunté un livre de… Lire la suite Je n’écris pas assez (Autre texte inspiré de Dany Laferrière)

Blogue-au-thon III

Madonna est la nouvelle Mariah Carey

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit sur l’univers de la musique populaire, un univers que j’ai perdu de vue depuis que je ne fais plus de radio. Tiens, ramenons-nous à l’époque où j’en faisais, et aussi pendant celle où je pensais être en mesure d’en faire à nouveau. Je me tenais à… Lire la suite Madonna est la nouvelle Mariah Carey

Blogue-au-thon III

Marcher sur le gazon des Expos

Je n’ai jamais été un sorteux. J’ai toujours fui les mondanités, préférant m’amuser en solitaire. Je vis seul, suis célibataire et ne m’en plains pas. Je n’ai personne en vue dans ma vie et c’est tant mieux ainsi! Ça ne prenait que le baseball et la nostalgie des Expos pour me faire sortir de mon… Lire la suite Marcher sur le gazon des Expos

Blogue-au-thon III

L’émoi des tempêtes

Me voici faisant de moi-même un genre de Mélanie Joly de l’écriture, me remettant à écrire sur ce blogue en promettant un texte par jour, et en faisant le contraire peu de temps après, en me fermant le clapet. Je rouvre ma trappe pour ne pas la fermer, ou du moins pour ne pas l’empêcher… Lire la suite L’émoi des tempêtes